"Le pain perdu" Edith Bruck - éd du sous sol

En moins de deux cents pages vibrantes de vie, de lucidité implacable et d’amour, Edith Bruck revient sur son destin : de son enfance hongroise à son crépuscule. Tout commence dans un petit village où la communauté juive à laquelle sa famille nombreuse appartient est persécutée avant d’être fauchée par la déportation nazie. Le pain "perdu" est celui que sa mère était en train de pétrir quand la milice a fracassé la porte de la maison et que toute la famille fut conduite au ghetto. L’autrice raconte sa miraculeuse survie dans plusieurs camps de concentration et son difficile retour à la vie en Hongrie, en Tchécoslovaquie, puis en Israël. Elle n’a que seize ans quand elle retrouve le monde des vivants. Elle commence une existence aventureuse, traversée d’espoirs, de désillusions, d’éclairs sentimentaux, de débuts artistiques dans des cabarets à travers l’Europe et l’Orient, et enfin, à vingt-trois ans, trouve refuge en Italie, se sentant chargée du devoir de mémoire, à l’image de son ami Primo Levi. “Il faudrait des mots nouveaux, y compris pour raconter Auschwitz, une langue nouvelle, une langue qui blesse moins que la mienne, maternelle.”

Prochainement

Le 18 décembre, de 16h30 à 18h.

Louison dédicacera : 

marylinderniereséances

Une brillante adaptation du roman de Michel Schneider, prix Interallié 2006. 

Vincent Brunner dédicacera : 

rockstrips

Le meilleur de la BD et du rock, en un seul volume.

Réservez dès maintenant vos albums en nous laissant un message sur notre boîte mail.

 

Lire la suite...

Connexion