"L'autre moitié de soi" Brit Bennett - éd Autrement

Brit Bennett, jeune auteure américaine du "Cœur battant de nos mères", qui a remporté le prix Lire du meilleur premier roman en 2017, revient avec "L’Autre Moitié de Soi", un roman sur la quête identitaire. Mallard, en Louisiane, est une ville fictive et fantôme, fondée en 1848 par Alphonse Decuir et peuplée par des générations de Noirs-Américains «  chacune plus claire que la précédente  ». Une ville pour des gens qui ne seront jamais blancs mais qui ne veulent plus être noirs. En 1938 naissent dans cette ville des jumelles, Stella et Desiree Vigne. Tirées à seize ans de l’école par leur mère pour faire le ménage chez de riches familles blanches, elles fuguent ensemble pour la Nouvelle-Orléans, où leurs chemins se séparent. Des années plus tard, Desiree revient à Mallard avec une petite fille à la peau très sombre. Stella, elle, a disparu depuis des années, de l’autre côté de la «  ligne de couleur  ». C’est Stella qui fait cette expérience en prenant un poste de secrétaire dans une entreprise qui la considère blanche, avant de grimper les échelons de la société en se mariant à un Blanc fortuné. Lorsque l’on retrouve ce personnage plus tard dans le roman, c’est d’abord sa solitude qui est marquante, sa peur constante d’être démasquée, de tout perdre, qui la pousse à couper tout contact avec sa famille et à entretenir une méfiance parfois virulente, envers les Noirs. Le roman s’inscrit dans l’héritage de la catégorie de la littérature américaine dite de «  passing  ». Elle explore cette action du passage de la ligne de couleur effectué par les Noirs-Américains dont la teinte de peau plus claire leur permet de passer pour blancs. Le genre explore les questions identitaires mais aussi l’aliénation et la dangerosité potentielle de cette action pour les passeurs, dans des sociétés qui séparent durement les Noirs des Blancs. Un roman exceptionnel.

Prochainement

Prochaines rencontres.

Les rencontres se déroulent à la Bibliothèque Benoîte Groult. Elles sont initiées et animées par la Librairie d'Odessa. Inscription conseillée auprès de la librairie ou de la bibliothèque.

Mercredi 28 septembre à 19h. "Le Paris de Perec"

parisdeperec thumb

Difficile d'imaginer un écrivain plus parisien que Georges Perec. Son oeuvre est intimement liée à cette ville, qu'il cartographie méthodiquement. Denis Cosnard, journaliste au Monde, est un lecteur attentif et passionné. Il vous invite à retrouver les lieux et les quartiers chers à Perec. Nous vous proposons une immersion dans les déambulations parisiennes de Perec. 

Jeudi 13 octobre 2022 à 19h "Consolée"

consolee 

Dans ce deuxième roman, Beata Umubyeyi Mairesse fait émerger une histoire oubliée, celle des enfants nés hors mariage, de père belge et de mère rwandaise, au Ruanda-Urundi dans les années 50 . L'état colonial, à la veille de l'indépendance, avait décidé de récupérer ces enfants. Cet arrachement, familial, culturel, linguistique est un des grands scandales de l'époque coloniale. Nous vous invitons à en savoir plus au travers de ce roman bouleversant que l'autrice viendra vous présenter.

Samedi 15 octobre à la librairie de 16h30 à 18h

lamourjaitoucompris

"L'amour j'ai tout compris". On se pose beaucoup de questions sur l'amour, et cela dès son plus jeune âge. B Labbé et S. Chaine dressent une liste de 50 questions-réponses pour dialoguer avec les enfants à partir de 6 ans. Rencontre et dédicaces à la librairie.

Jeudi 24 novembre à 19h. "Féminicides"

 feminicides

Dans le cadre de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, nous vous invitons à venir écouter Christelle Taraud qui a dirigé l’ouvrage collectif "Féminicides. Une histoire mondiale." publié en septembre 2022 aux éd La Découverte. Elaboré par une centaine de spécialistes, cet essai explore de manière très complète, cette guerre faite aux femmes depuis la nuit des temps, des chasses aux sorcières médiévales aux tueries masculinistes contemporaines. Un ouvrage d'une ampleur inédite qui dévoile, chiffres à l'appui, les ravages de ce fléau et qui analyse les représentations culturelles qui nourrisssent ces crimes.

Lire la suite...

Connexion