"Devenir Beauvoir" Kate Kirkpatrick - éd Flammarion

Un jour de 1927, Simone de Beauvoir eut avec son père une vive discussion sur ce qu'"aimer" voulait dire. A une époque où les femmes étaient censées n'avoir d'autre aspiration que le mariage et la maternité, la jeune Simone, à 19 ans, s'abreuvait de philosophie. Par "aimer", son père entendait "services rendus, affection, reconnaissance". Simone soutenait de son côté que l'amour ne saurait se réduire à de la gratitude, à quelque chose que l'on doit à quelqu'un en échange de ce qu'il a fait pour nous. "Que de gens, nota-telle le lendemain dans son journal, n'ont jamais connu l'amour." De fait, Simone de Beauvoir allait incarner, pour elle et pour les générations futures, une nouvelle conception de l'amour et une nouvelle approche de l'existence des femmes. Le couple mythique qu'elle forma avec Jean-Paul Sartre, "l'ami incomparable de sa pensée", devait pourtant éclipser sa propre carrière de philosophe. Considérée comme sa disciple, on ignora longtemps le travail à quatre mains qu'elle mena avec lui, le caractère original de sa pensée et de ses positions. Or, il est difficile de comprendre la révolution du Deuxième Sexe en ne leur rendant pas justice. Certes, Beauvoir eut une vie épique : elle croisa la route de Picasso et Giacometti, Joséphine Baker, Louis Armstrong et Miles Davis, ainsi que d'un nombre exceptionnel de personnalités littéraires, philosophiques et féministes du XXe siècle. Mais sans la philosophie, Simone de Beauvoir ne serait pas devenue "Simone de Beauvoir", ce qui est notable pour deux raisons très importantes : parce qu'il est temps d'en finir avec le mythe de Beauvoir disciple de Sartre ; et parce que leurs désaccords et leurs discussions constituent l'un des vecteurs essentiels qui lui permirent de devenir elle-même. D'après Virginia Woolf, "il y a certaines histoires que chaque génération doit raconter à nouveau". Ce que révèlent les journaux et la correspondance de Beauvoir redessine les contours de sa biographie.

Prochainement

Prochaines rencontres.

Les rencontres se déroulent à la Bibliothèque Benoîte Groult. Elles sont initiées et animées par la Librairie d'Odessa. Inscription conseillée auprès de la librairie ou de la bibliothèque.

Mercredi 28 septembre à 19h. "Le Paris de Perec"

parisdeperec thumb

Difficile d'imaginer un écrivain plus parisien que Georges Perec. Son oeuvre est intimement liée à cette ville, qu'il cartographie méthodiquement. Denis Cosnard, journaliste au Monde, est un lecteur attentif et passionné. Il vous invite à retrouver les lieux et les quartiers chers à Perec. Nous vous proposons une immersion dans les déambulations parisiennes de Perec. 

Jeudi 13 octobre 2022 à 19h "Consolée"

consolee 

Dans ce deuxième roman, Beata Umubyeyi Mairesse fait émerger une histoire oubliée, celle des enfants nés hors mariage, de père belge et de mère rwandaise, au Ruanda-Urundi dans les années 50 . L'état colonial, à la veille de l'indépendance, avait décidé de récupérer ces enfants. Cet arrachement, familial, culturel, linguistique est un des grands scandales de l'époque coloniale. Nous vous invitons à en savoir plus au travers de ce roman bouleversant que l'autrice viendra vous présenter.

Samedi 15 octobre à la librairie de 16h30 à 18h

lamourjaitoucompris

"L'amour j'ai tout compris". On se pose beaucoup de questions sur l'amour, et cela dès son plus jeune âge. B Labbé et S. Chaine dressent une liste de 50 questions-réponses pour dialoguer avec les enfants à partir de 6 ans. Rencontre et dédicaces à la librairie.

Jeudi 24 novembre à 19h. "Féminicides"

 feminicides

Dans le cadre de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, nous vous invitons à venir écouter Christelle Taraud qui a dirigé l’ouvrage collectif "Féminicides. Une histoire mondiale." publié en septembre 2022 aux éd La Découverte. Elaboré par une centaine de spécialistes, cet essai explore de manière très complète, cette guerre faite aux femmes depuis la nuit des temps, des chasses aux sorcières médiévales aux tueries masculinistes contemporaines. Un ouvrage d'une ampleur inédite qui dévoile, chiffres à l'appui, les ravages de ce fléau et qui analyse les représentations culturelles qui nourrisssent ces crimes.

Lire la suite...

Connexion